Tourisme Charlevoix

< Retour à l'accueil
25 juin 2020Félicia Corbeil-L'abbé

La vie qui grouille sous l’eau

Vous vous demandez pourquoi il est aussi facile d’avoir le coup de foudre pour la région de Charlevoix? Paysages, lumière exceptionnelle, gastronomie, villages pittoresques, présence d’imposants mammifères marins et bien plus encore. Il y a certainement plusieurs éléments de réponse et l’air salin en fait partie! Ce sel qui se sent, qui se goûte et qui colle à nos cheveux lors de nos promenades au bord du fleuve. En fait, à partir de la pointe Est de l’Île d’Orléans, le fleuve devient estuaire : il s’élargit et contient maintenant de l’eau… de l’Atlantique! C’est cette eau froide, salée et chargée en oxygène qui, en se mélangeant à l’eau douce du fleuve, confère au littoral charlevoisien toute sa richesse.

Une surprenante vie grouille sous les vagues et se dévoile à marée basse. Si on peut déjà dénicher quelques organismes dans le sable et la vase, il faut toutefois pousser notre recherche jusqu’aux rochers et marelles pour trouver l’extraordinaire. Offrant humidité, ombre et nourriture, ce sont des endroits parfaits pour les organismes qui doivent survivre aux heures passées en dehors de l’eau. Patelles, littorines, moules bleues, gammares et puces de mer se réfugient sous les algues cramponnées aux petits et gros rochers. Lors des marées extrêmement basses, les aventuriers méticuleux seront récompensés : anémones, oursins et même étoiles de mer pourraient être autant de trouvailles fascinantes! Rappelons toutefois que ces trésors ont besoin de rester dans leurs cachettes pour survivre jusqu’à la marée haute et qu’il vaut mieux les caresser seulement avec nos yeux.

Les promenades à marée basse sont aussi synonymes de pieds boueux et algues bien glissantes! Ces curieux végétaux sont preuve que la nature est véritablement bien faite : pourvus de bulles d’air ou de vésicules gélatineuses, ils sont tous constitués de manière à pouvoir conserver l’eau ou encore se réhydrater rapidement. Les fucus, laminaires, laitues de mer, entéromorphes intestinales, et ascophylles noueuses tapissent le littoral de nuances de vert, brun et rouge, et sont prometteurs de découvertes inattendues!

Partager ce billet

< Voir tous les articles
Réservation en ligne