Page 10 - Demo
P. 10

CONSEILS PRATIQUES ET DE SÉCURITÉ
CODE D’ÉTHIQUE DU RANDONNEUR
LE RANDONNEUR ENVERS LUI-MÊME
Sécurité, autonomie, épanouissement
LE RANDONNEUR
• Plani e sa randonnée selon la longueur et la di culté du sentier, la charge à porter, ses capacités physiques ainsi que son endurance;
• S’informe sur les conditions météorologiques, les dangers potentiels (chasse, animaux sauvages, éboulis, etc.) et les règles particulières s’appliquant au territoire visité (exemple : accès aux chiens, etc.);
• Emporte une trousse de premiers soins, une carte du sentier, ainsi que
les provisions et l’équipement adéquats en fonction de l’accès ou non à l’eau potable, au feu et à l’abri de nuit ainsi qu’en prévision de pluie ou d’intempéries;
• S’inscrit aux points d’enregistrement. En solo, il informe ses proches quant au parcours qu’il entend emprunter et à la date prévue de son retour.
RESTER ORIENTÉ
Il est essentiel, pour e ectuer une randonnée en toute sécurité, d’avoir une carte détaillée des sentiers.
Au départ des sentiers, utiliser les points de repère visibles sur le terrain (bâtiments, routes, stationnements, sommets, etc.) a n de s’orienter sur la carte et d’y indiquer sa position.
Pendant la randonnée, il est conseillé de se référer à la carte régulièrement (intersection, aménagement, point d’intérêt, etc.) pour se positionner à nouveau sur celle-ci. Ce simple exercice permet de réduire grandement les risques de se tromper de sentier ou de s’égarer.
LE RANDONNEUR ENVERS LES AUTRES
Respect, partage, soutien
LE RANDONNEUR
• Respecte le droit des autres (humains et animaux) au silence et à l’intimité;
• Aide une personne en di culté à franchir les obstacles et les sections
di ciles (torrents, chablis, roches, etc.);
• S’assure que personne n’est laissé seul derrière;
• Porte secours et assistance aux blessés;
• Partage ses ressources avec les autres randonneurs au besoin (eau,
nourriture, etc.).
LE RANDONNEUR ET L’ENVIRONNEMENT
Protection, responsabilité, legs
LE RANDONNEUR
• Reste en tout temps sur le sentier par souci de protection de la  ore. Il évite de piétiner mousses et lichens si le sentier traverse des rochers;
• Laisse intacts au sol les plantes, les racines, le bois mort, les roches et ne nourrit pas les animaux (rongeurs, oiseaux);
• S’assure de rapporter tous ses déchets. Pour ses besoins naturels,
en absence d’installations, il respecte une distance réglementaire par rapport aux points et cours d’eau et enfouis ses déchets organiques.
• Campe aux endroits désignés, sinon sur des surfaces durables seulement;
• Évite les feux inutiles, même lorsqu’ils sont permis et utilise préférablement
un réchaud pour la cuisson;
• Signale aux responsables du lieu de marche tout bris d’installations (ponts,
escaliers, cordes et chaînes, balisage) et la présence de déchets abandonnés s’il ne peut les emporter.
En tous lieux,
LE RANDONNEUR
RESPECTE SIGNALISATION ET RÈGLEMENTS.
10
© Beside


































































































   8   9   10   11   12