Cap-à-l'Aigle (secteur de La Malbaie)

Liste des hébergements Liste des restaurants Liste des attraits et activités

Cap-à-l'Aigle (secteur de La Malbaie)

Du haut de ses caps, le village de Cap-à-l’Aigle séduit par son charme et la vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. Situé à 5 kilomètres à l’est du pont de La Malbaie, Cap-à-l’Aigle est l’endroit rêvé pour les passionnés d’horticulture. Dans la rue Saint-Raphaël, en plein cœur de ce village champêtre, dont les ensembles architecturaux témoignent d’une longue tradition de villégiature, vous pourrez visiter le Village des Lilas.

Ce jardin de lilas a vu le jour en 1997, grâce aux démarches du journaliste Denis Gauthier. Pour bonifier cette initiative, Konrad Kircher, un horticulteur d’origine allemande, fait don à l’organisation d’une collection rare de plus de 1 000 lilas, dont 200 variétés sont accessibles aux visiteurs par la découverte du jardin composé de 4 grands ensembles thématiques.

Début juin, le village devient festif sous la bannière « Le temps des lilas » afin de célébrer les magnifiques et odorants lilas en fleurs qui agrémentent non seulement le jardin, mais presque tous les parterres des résidences de la rue Saint-Raphaël. Pour l’occasion, la rue devient le lieu de rencontre d'artistes et de musiciens; le Temps des lilas est un beau prétexte pour découvrir des bâtiments d’exception, comme l’église anglicane Saint-Peter-on-the-Rock ainsi que la grange Bherer et son toit de chaume. Des panneaux, le long de l’artère, permettent de compléter l’interprétation.

Toujours à Cap-à-l’Aigle, les magnifiques Jardins de Quatre-Vents réalisé par M. Francis H. Cabot, philanthrope qui fut notamment trésorier de l’American Rock Garden Society et président du conseil d’administration du New York Botanical Garden, ouvre ses portes à quatre reprises annuellement, de juin à août.

Répertorié parmi les plus grands jardins privés de notre époque, les Jardins de Quatre-Vents, aménagés depuis plus de 70 ans sur plus de huit hectares, offrent la possibilité de contempler pas moins de 1000 espèces végétales différentes. Le site, qui bénéficie d’un climat maritime particulier, compte deux grands axes, avec le manoir.  L’ensemble architectural des bâtiments de ferme, qui rappelle la vieille Europe, les structures qui agrémentent le jardin comme le pigeonnier et le pont japonais, et enfin, les noms évocateurs tels que l’Allée des Oies, contribuent à faire des Jardins de Quatre-Vents un endroit unique au monde, « un jardin extraordinaire » comme le titrait Jean des Gagniers dans son impressionnant ouvrage destiné aux passionnés d’horticulture, qui retrace les grandes étapes de la réalisation de ce jardin.

L’omniprésence du fleuve fait également de Cap-à-l’Aigle le rendez-vous prisé par de multiples plaisanciers. Ainsi, le port de refuge de Cap-à-l’Aigle et la marina, située à proximité d’une grève quasi déserte, sont largement fréquentés par les amateurs de voile en raison de leur localisation entre Québec et Tadoussac, et du plaisir ressenti à naviguer dans ce secteur magnifique. C’est à la marina de Cap-à-l’Aigle, pour clore la saison de la voile au Québec, que se déroulent, chaque week-end précédant la fête du Travail, la Course Triangle, la Coupe Crescent-Price et le Défi Edmond Desgagnés. C’est un rendez-vous incontournable pour tous les plaisanciers.

 

ÉVÉNEMENTS

RÊVES D'AUTOMNE, FESTIVAL DE PEINTURE

Du 26 septembre au 5 octobre 2014 en savoir plus

LES SOEURS BOULAY - LE POIDS DES CONFETTIS

Le 3 octobre 2014 en savoir plus
Tous les événements